Comment ne pas tomber malade en voyage ?

Page

Durant des mois, vous vous êtes consacré corps et âme à l’organisation d’un voyage à l’autre bout du monde.

Mais voilà, quelques jours après votre arrivée, votre hôtel  représente finalement votre seul dépaysement car vous avez contracté une fameuse “tourista”.

30 à près de 70% des personnes qui effectuent un voyage contractent une intoxication alimentaire.

C’est la conséquence de consommation de nourriture ou d’eau comportant des bactéries infectieuses, des parasites voire même des virus…

Vous ne voulez surtout pas que ce genre d’évènements vienne gâcher votre voyage…

Les conditions ou les normes d’hygiène et de conservation des aliments ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre. De même que les dispositions prises pour les contrôles de qualité…

Il est donc probable que des déplacements en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique centrale, au Mexique et en Amérique du sud produisent de telles fâcheuses conséquences.

Voici quelques précautions que vous devez prendre pour effectuer vos voyages sans mauvaises surprises

1. Booster son immunité avec la spiruline

Un bon système immunitaire permet de résister aux situations qui sont nouvelles comme le stress, les infections et la maladie.

Le corps humain dispose d’un nombre important de macrophages et de leucocytes dans le sang (globules blancs) pour en assurer sa défense.

Les globules blancs représentent la défense de l’organisme contre toute attaque.

Avoir une bonne capacité immunitaire correspond à un faible taux de maladie : l’organisme est plus résistant.

Selon le Dr Christophe Girardin-Andréani, chercheur en phytothérapie, la spiruline est très riche en antioxydants et renforce tout le système immunitaire. En effet, cette micro-algue possède une membrane dotée de plusieurs propriétés immunostimulantes.

Des recherches effectuées par américains ont prouvé que les individus sains qui prennent de la spiruline augmentaient le pouvoir de leurs cellules immunitaires en 72 heures.

La spiruline est excellente en cure avant un départ en voyage mais également pendant le périple. Elle va stimuler l’immunité et permettre au corps de se défendre contre les agressions diverses tout en apportant de nombreux autres bienfaits.

2. Prendre les précautions adéquates pour éviter une rechute

Il est impossible de totalement éviter une intoxication alimentaire. Toutefois, vous pouvez prendre des précautions pour éviter toute maladie. Vous devez toujours préférer l’eau en bouteille que celle du robinet, (à défaut, faites toujours la bouillir l’eau du robinet avant toute consommation.).
Toujours vérifier si les viandes sont bien cuites, bien rincer les fruits et les légumes avant toute consommation.
Si vous mangez dans la rue, aller toujours dans des “restaurant” où il y a du monde et du débit.

3. S’hydrater correctement

Lorsque l’on vomis et qu’on a la diarrhée, la déshydratation est rapide.

Il est essentiel voire indispensable de s’hydrater par n’importe quel moyen (bouillon, limonade ou eau).

Au besoin, si votre estomac est trop fragile, vous pouvez vous contenter de sucer des glaçons (achetés dans le commerce).

4- Rétablir son équilibre

Il est indispensable de toujours garder son équilibre en consommant des liquides qui contiennent des électrolytes : noix de coco, Gatorade… Vos pouvez aussi faire une tasse d’eau chaude et y mettre 3 cuillerées de sucre et de sel. Ce mélange saura rétablir efficacement votre équilibre.

5- Consommer des aliments solides

Face aux vomissements et maux de ventre, il est conseillé de consommer des aliments faibles en gras, fades et très simples. La consommation de ses aliments ne doit comporter aucun risque pour votre estomac (riz, banane, et des pâtes). Renforcer vos électrolytes passe par la consommation des aliments contenant du sel (soupes).

6- Éviter les aliments trop complexes

Les aliments pouvant donc perturber la quiétude de votre estomac sont : le café, les produits laitiers, l’alcool, les produits laitiers, les aliments épicés…

Ne voyagez pas sans votre pharmacie contenant des médicaments indispensables contre la diarrhée et les problèmes d’estomac.

Renseignez vous également sur les médicaments équivalents locaux.

7- Consulter un médecin

Lorsque les symptômes perdurent et/ou s’aggravent (du sang dans les vomissures, diarrhée prolongée, crampes ou déshydratations), ne perdez pas de temps et consultez un médecin.

Avant votre départ, pensez à souscrire à une assurance voyage et n’oubliez pas de l’informer d’une telle situation en amont…